Diagnostic amiante : les 4 erreurs à éviter !

Diagnostic amiante : les 4 erreurs à éviter !

Réussir un diagnostic amiante requiert un savoir-faire méticuleux. Lorsqu’il est question d’une habitation avec de nombreux espaces intérieurs et extérieurs, cela constitue un réel défi. Découvrez notre article dans lequel nous vous indiquons les erreurs les plus répandues et surtout, comment les éviter.

Ne pas réaliser le diagnostic amiante avant la vente

Préalablement à la cession de votre bien immobilier, ce diagnostic doit être établi de manière obligatoire. En faisant appel à une entreprise de diagnostic expérimentée, vous pouvez détecter la présence d’amiante, et ainsi faire le nécessaire en la traitant grâce à une équipe de désinfection. Si vous n’établissez pas ce diagnostic alors que votre permis de construire date d’avant 1997, vous pourrez encourir de lourdes peines.
Ainsi, pour empêcher ces désagréments, il faut transmettre volontairement le diagnostic le plus tôt possible, tout en y mentionnant les informations nécessaires pour le futur acquéreur.

Mentionner de fausses informations sur le rapport du diagnostic

Présenter une attestation contenant des informations fallacieuses sur votre bien immobilier peut tromper votre futur acquéreur. En effet, noter de faux renseignements et donc non véridiques concernant l’état d’amiante pourrait lui donner de faux espoirs. Dans ce cas, votre contrat de vente pourra même être résilié. Également, si le diagnostiqueur manque de scrupules en vous fournissant un diagnostic erroné, il pourrait être poursuivi en justice.
Il faut donc toujours rester honnête en mettant en valeur votre bien immobilier, mais en indiquant précisément ses défauts. Vous devez aussi faire appel à des diagnostiqueurs de confiance et professionnels dans leur métier pour éviter les mauvaises surprises.

Négliger la santé d’autrui

L’amiante est une substance hautement nocive pour la santé des êtres humains. Il peut être présent sur les cloisons, les murs, les planchers ou les canalisations. Une fois inhalées par inadvertance, ses fibres toxiques peuvent créer des irritations du larynx ou des allergies affectant les bronches pulmonaires. Elles peuvent également déclencher des maladies incurables, dont le cancer des poumons.
Ainsi, si vous envisagez de préserver votre santé ainsi que celle des futurs occupants de votre bien, il est primordial d’établir cette étude afin de repérer et traiter la présence d’amiante dans votre habitation.

Faire appel à des diagnostiqueurs incompétents

En faisant appel à un bureau d’étude quelconque, vous obtiendrez un diagnostic bâclé, réalisé rapidement et conduisant probablement à un résultat biaisé. Et aussi, vous observerez un retard dans la livraison du rapport. Pour remédier à ce problème, il est judicieux de solliciter les services d’une entreprise de diagnostiqueurs qualifiée. Cette dernière mettra à vos services son professionnalisme, sa ponctualité et son expérience pour vous procurer une attestation véridique et certifiée à la fin du diagnostic amiante.

À propos de l'auteur :